Expériences d'églises : sémiographies et ethnographies d'une mémoire patrimoniale

Laplace, Josée (2017). « Expériences d'églises : sémiographies et ethnographies d'une mémoire patrimoniale » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en études urbaines.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (379MB)

Résumé

Ce projet propose d'intégrer la prise en compte de l'expérience des espaces ecclésiaux dans la problématique générale de la conservation des églises désaffectées. En prenant appui sur une double approche de recherche, qui combine les apports de l'histoire et de l'ethnologie, il cherche à comprendre comment articuler l'expérience contemporaine au temps long des objets en insérant les données de la recherche dans le cadre d'analyse de la mémoire du paysage (mémoire patrimoniale), qui permet de retracer, aux origines des objets et dans leur durée, les investissements qui les ont forgés. Des témoignages de l'expérience contemporaine, envisagée à la fois du point de vue du sens du lieu et du ressenti au contact des espaces d'églises, au-delà du culte, ont été recueillis par la mise en œuvre de parcours commentés à l'église Saint-Eusèbe-de-Verceil, à Montréal, cas principal à l'étude, ainsi que dans dix autres églises montréalaises, certaines converties ou en voie de l'être. Ces témoignages ont été analysés en utilisant la grille de lecture et des outils de caractérisation et de qualification développés pour l'étude des ambiances architecturales et urbaines et différentes modalités sensorielles (son, lumière, odeur, kinesthésie), afin d'identifier les paramètres spatio-temporels qui créent les conditions de ces ambiances des lieux et des expériences qui en ressortissent. La thèse, privilégiant une forme d'écriture qui traduise, dans la durée, la formation du sens (par l'écriture des signes, sémiographie) et de l'expérience (ethnographie) montre à la fois l'abondance de significations qui précèdent l'expérience de l'église et la particularité de ces lieux pour convoquer des effets sensibles « hors de l'ordinaire » menant à des expériences singulières. Au cœur de l'expérience, il y a aussi la mémoire, mémoire des gens et mémoire du lieu, qui se donne à l'expérience à travers des signes et des traces, point de rencontre entre la mémoire accumulée dans les objets et le présent. Les constats qui en découlent ouvrent un certain nombre de pistes de réflexion en lien avec le problème général de désaffection des églises. D'une part, l'approche permet de qualifier les lieux en termes ambiantaux, à travers quelques étapes de réduction qui permettent de définir leur caractère, leur personnalité, soit, ce qui les définit au regard de l'expérience. L'analyse laisse entrevoir également un certain nombre de connotations architecturales, ou fonctions connotées (concept de Umberto Eco), qui suggèrent une matière à explorer eu égard à d'éventuelles conversions. La prise en compte de l'expérience amène à repenser plus largement l'évaluation et la conservation patrimoniale, afin de l'enrichir de l'univers des significations, des paramètres sensibles spécifiques à chaque lieu en particulier, et de la mémoire qui passe par l'expérience. Aussi, est-il suggéré d'intégrer la prise en compte de l'expérience en tant que « valeur patrimoniale » à part entière au sein du cadre général d'évaluation par les valeurs. Enfin, la thèse met aussi en évidence l'impact des tensions, des ruptures, qui se traduisent en différents cycles d'investissement et de désinvestissement « patrimoniaux », pouvant engendrer des pertes, dans la mesure où la matérialité des églises et les assises pouvant mener à leur reprise (là où les données de l'expérience auraient un rôle à jouer) sont dissoutes, du moins selon le contexte propre à chaque lieu, à l'échelle locale. Le travail de sémiographie et d'ethnographie des expériences constitue alors un témoignage de quelque chose en train de disparaître. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : expérience sensible, ambiances architecturales et urbaines, sens du lieu (sense of place), églises, Montréal, patrimoine, mémoire du paysage, mémoire patrimoniale, études sensorielles (sensory studies), représentations de l'espace, espace architectural, connotations architecturales, espace sonore, effets olfactifs, paroisse Saint-Eusèbe-de-Verceil.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Morisset, Lucie K.
Mots-clés ou Sujets: Églises -- Conservation et restauration / Préservation historique / Espace (Architecture) / Expérience / Paroisse Saint-Eusèbe-de-Verceil de Montréal
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion > Département d'études urbaines et touristiques
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 23 mars 2018 09:29
Dernière modification: 13 juin 2018 11:57
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/11096

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...