L'attachement chez des enfants institutionnalisés en lien avec la sensibilité des donneurs de soins et la qualité du milieu de vie

Dumais, Marilyne (2017). « L'attachement chez des enfants institutionnalisés en lien avec la sensibilité des donneurs de soins et la qualité du milieu de vie » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (10MB)

Résumé

Les enfants placés dans des institutions subissent des conséquences néfastes de ce milieu de vie. Les études ont montré que l'institutionnalisation a des effets sur l'ensemble des sphères développementales de l'enfant, incluant sa capacité à développer un attachement sélectif et de qualité (pour un résumé, voir Browne, 2009). Bien que les impacts sur l'attachement aient été soulevés depuis plusieurs décennies, il demeure que les facteurs de risque associés au développement d'attachements insécurisant et désorganisé chez les enfants institutionnalisés sont peu connus. Afin d'avancer nos connaissances à cet égard, nous avons, dans le premier article de cette thèse, réalisé une recension narrative de tous les projets de recherche ayant évalué l'attachement des enfants, âgés entre 1 et 5 ans, pendant qu'ils étaient institutionnalisés. Celle-ci a mis en lumière les facteurs de risque et de protection susceptibles d'influencer le développement de l'attachement de ces enfants. Sur la base de la perspective écologique-transactionnelle, cette recension nous permet aujourd'hui de proposer un modèle pour mieux comprendre comment se développe l'attachement des enfants institutionnalisés. Afin d'expliquer le développement de l'attachement en milieu institutionnel, ce modèle met l'accent sur l'importance des caractéristiques du milieu de vie des enfants – soit des variables structurelles qui réfèrent aux caractéristiques propres à l'institution – et les effets d'interactions potentielles avec les comportements des donneurs de soins. D'abord, nos résultats de méta-analyse montrent que les enfants institutionnalisés sont grandement à risque de développer un attachement de type insécurisant (d = .75), voire désorganisé (d = .74). En particulier, les enfants plus jeunes (≤ 36 mois) sont plus à risque de présenter un attachement désorganisé (d = .96). Cependant, la sensibilité des donneurs de soins n'est pas apparue comme un modérateur significatif, mais puisque seulement 3 études ont évalué ce lien, d'autres études seront nécessaires. De plus, puisque la plupart des études recensées ont examiné la relation au donneur de soins-enfant en contexte dyadique, d'autres études seront nécessaires afin de comprendre le développement de l'attachement en groupe, à savoir dans un contexte de vie plus naturel. Considérant les résultats de ce premier article et les lacunes identifiées, le second article a cherché à mieux comprendre l'attachement des enfants en tenant compte du contexte institutionnel dans l'évaluation de la sensibilité des donneurs de soins et de l'attachement des enfants. Ici, les interactions entre les donneurs de soins et les enfants ont donc été évaluées en contexte dyadique, mais aussi en contexte naturel de groupe. De plus, afin de bien évaluer les stratégies d'attachement plus efficaces avec un donneur de soins en contexte de groupe, nous avons créé une échelle (comportements d'attachement proactifs) à partir d'une sélection d'items permettant d'évaluer l'attachement en milieu naturel. L'échantillon est constitué de 25 enfants et leurs 10 donneurs de soins recrutés dans une institution aux Philippines. Nos résultats montrent que l'attachement insécurisant-organisé ou sécurisant, via une évaluation dyadique, est associé à l'expression de comportements d'attachement proactifs plus nombreux en contexte de groupe en comparaison à l'attachement désorganisé. Nos résultats indiquent par ailleurs que les donneurs de soins qui se sont montrés insensibles en contexte de groupe apparaissent sensibles en situation dyadique, autant que les autres donneurs de soins. Cependant, seuls les enfants pairés à des donneurs de soins sensibles en contexte de groupe présentaient davantage de comportements d'attachement proactifs. Aucun lien n'a toutefois été révélé entre la sensibilité et l'attachement lorsque ceux-ci ont été mesurés en contexte dyadique. Les résultats de ces deux articles mettent de l'avant l'importance du rôle des variables structurelles, notamment sur la sensibilité des donneurs de soins et sur l'expression des comportements d'attachement en contexte de groupe. Des implications cliniques précisant les éléments structuraux à modifier sont présentées. Enfin, nous proposons des pistes de recherches futures. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : attachement, institutionnalisation, facteurs de risque/protection, sensibilité, donneur de soins, enfants d'âge préscolaire.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Cyr, Chantal
Mots-clés ou Sujets: Attachement chez l'enfant / Enfants placés en institution / Enfants d'âge préscolaire / Soins en institutions -- Personnel / Sensibilité / Troubles de l'attachement / Facteurs de risque
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 16 mars 2018 14:21
Dernière modification: 16 mars 2018 14:21
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/11064

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...