Découverte et partage des goûts musicaux : une analyse des parcours d'auditeurs de jeunes adultes montréalais

Martet, Sylvain (2017). « Découverte et partage des goûts musicaux : une analyse des parcours d'auditeurs de jeunes adultes montréalais » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en sociologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (33MB)

Résumé

Le champ de l'étude des goûts musicaux en sociologie est principalement organisé autour de deux approches. La première regroupe des études de publics dont l'objectif est de comprendre « qui » écoute, consomme ou fréquente « quoi » et comment ces publics évoluent avec le temps. Cette approche, que l'on retrouve dans la majorité des études sur les pratiques culturelles au Québec, est marquée par les travaux de Bourdieu, mais aussi de Peterson, de Donnat ou encore de Coulangeon. La seconde rassemble des travaux liés à des approches inspirées de l'anthropologie et des études culturelles et qui visent à documenter des communautés restreintes de passionnés. Antoine Hennion en est une figure majeure pour l'espace francophone. Cette deuxième voie se rattache aussi aux subcultures studies (Hebdige) et aux music studies (Frith). Notre thèse entend développer une connaissance du « pourquoi » et du « comment » du goût musical commun, afin d'enrichir la compréhension du rapport social à la musique dans le Québec contemporain. Notre thèse propose d'explorer, par des entretiens semi-dirigés, les processus de découverte et de partage des goûts musicaux chez les jeunes adultes montréalais. Après une revue de littérature en deux sections, l'une consacrée aux modèles sociologiques d'étude des goûts musicaux, et l'autre aux travaux sur le sens de l'écoute et aux attachements à la musique, notre analyse se déploie en quatre temps. Nous documentons d'abord la réorganisation de l'influence de la famille sur le développement des goûts culturels. Notre thèse permet ensuite de comprendre les goûts musicaux tels qu'ils s'expriment après la prise d'autonomie vis-à-vis du foyer parental. Nous investiguons à ce titre les dynamiques liant l'individu et ses goûts personnels aux groupes sociaux dans lesquels il est amené à évoluer. Le troisième temps de l'analyse est consacré aux rôles des objets dans l'acquisition, l'accès, l'écoute, la transmission, l'information ou encore la collection. Enfin, nous explorons les différentes tactiques déployées par les acteurs pour développer un savoir sur la musique et organiser leurs découvertes. Outre une confirmation, pressentie par d'autres travaux sur le sujet, d'une transformation du processus de transmission culturelle, notre thèse permet de souligner la diversité et la complexité des rapports à la musique chez les jeunes adultes montréalais. Notre travail incite à comprendre les échanges (physiques ou verbaux) dans les groupes de pairs juvéniles comme des rapports négociés, nourris par des référents extérieurs et constitutifs à la fois des goûts personnels et des identités sociales. Nous montrons qu'il existe des formes de négociations, dans les usages, entre ce que les objets, analogiques ou numériques, permettent et ce que cherchent les utilisateurs. Nous prouvons également qu'il existe quatre corpus aux frontières non similaires de musique connue par les auditeurs : entendue, écoutée, conservée et aimée. Dans notre travail, les médias et les autres formes de prescription d'écoute sont intégrés dans des ensembles à géométrie variable de sources d'information sur la musique. La part des acteurs les plus intéressés par la musique va les mobiliser au sein de tactiques destinées à la fois à découvrir de nouvelles œuvres musicales, mais aussi à développer une expertise valorisée socialement. La position de passivité dans la découverte et l'écoute qui caractérise l'autre part de nos répondants se retrouve dans des dispositions analogues à la fois vis-à-vis des pairs et des médias. À ce titre, un des apports principaux de notre thèse est l'attention qu'elle porte à la notion d'expertise et de savoir dans la découverte et le partage des goûts musicaux. Notre thèse enjoint à considérer les auditeurs dans un parcours d'attachements dynamiques plutôt que dans une situation stoïque. Le mouvement dans les goûts existe dans les parcours individuels, marqués à la fois par le climat familial d'origine et le chemin d'émancipation, mais également dans les groupes de pairs, espaces sociaux d'échange, de découverte, et d'influence. L'investigation des processus de découverte et de légitimation des goûts musicaux au niveau individuel réalisé dans notre travail se veut, in fine, complémentaire à l'étude statistique des consommations culturelles. Elle nous semble à la fois adaptée à une conception de la culture en mouvement dans ses frontières et définitions et apte à rendre compte des parcours culturels individuels d'expérience et de jugement, eux-mêmes co-créateurs d'une partie de ces frontières et définitions. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : sociologie, culture, goûts, musique, transmission culturelle, sociabilité juvénile, objets musicaux, tactiques, découverte musicale

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Bélanger, Anouk
Mots-clés ou Sujets: Musique -- Appréciation / Musique -- Publics / Diffusion culturelle / Échange de savoirs / Musique -- Aspect social / Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sociologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 16 mars 2018 13:38
Dernière modification: 16 mars 2018 13:38
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/11054

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...