Psychothérapie pour le trouble d'anxiété généralisée administrée par vidéoconférence : impact sur l'alliance thérapeutique

Grignon Watts, Stéphanie (2017). « Psychothérapie pour le trouble d'anxiété généralisée administrée par vidéoconférence : impact sur l'alliance thérapeutique » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (23MB)

Résumé

Le trouble d'anxiété généralisée (TAG) est un trouble anxieux associé à une grande détresse psychologique, d'importantes limitations personnelles, professionnelles et sociales, ainsi qu'un lourd fardeau économique. La thérapie cognitive et comportementale (TCC) s'avère être la forme de psychothérapie ayant reçu le plus d'appuis empiriques concernant son efficacité pour traiter cette psychopathologie. Néanmoins, son accès demeure restreint chez une partie importante de la population. L'implantation de systèmes de télépsychothérapie par vidéoconférence (VC) apparait comme une solution prometteuse afin d'améliorer l'accessibilité aux services spécialisés en santé mentale. Toutefois, il semble qu'une proportion non négligeable de psychologues se montre réticente à intégrer cette modalité d'intervention à leur pratique professionnelle. Ceux-ci craindraient, entre autres, que la VC puisse compromettre le développement d'une alliance thérapeutique (AT) de qualité avec leurs clients. Quelques études ont su mettre en évidence qu'une forte AT peut émerger malgré la distance et les contraintes imposées par la VC. Toutefois, ces études sont encore peu nombreuses, et ce, particulièrement en ce qui concerne la population présentant un TAG. La présente thèse a pour objectif principal d'approfondir les connaissances au sujet de la qualité de l'AT en télépsychothérapie auprès de la population présentant un TAG, et ce, en deux phases. Le premier volet de la thèse vise une mise à jour des connaissances concernant la qualité de l'AT au cours d'une télépsychothérapie par VC pour un trouble du spectre anxieux. À cette fin, une recension systématique des écrits scientifiques a été réalisée. Dix études ont été recensées. Les résultats de cette recension indiquent qu'une AT de qualité peut émerger lors d'une télépsychothérapie par VC pour un tel trouble. Ils suggèrent également que l'AT ne serait pas compromise par l'utilisation de la VC, la qualité de la relation se révélant similaire à celle s'établissant en contexte conventionnel. Néanmoins, considérant le nombre limité d'études recensées, il importe de conserver une certaine réserve à l'égard de ces conclusions. Par ailleurs, la recension met en évidence de nombreuses lacunes auxquelles il importe de remédier. Le deuxième volet de la présente thèse porte sur étude empirique visant à pallier les limites des études antérieures. Deux objectifs spécifiques sont ciblés. Dans un premier temps, l'étude évalue l'impact de l'utilisation de la télépsychothérapie par VC sur la qualité de l'AT auprès d'une clientèle présentant un TAG. Puis, à titre exploratoire, l'étude s'intéresse à l'influence de l'utilisation la VC sur la trajectoire de développement de l'AT. Un essai randomisé et contrôlé a été mené auprès de 115 individus présentant un TAG en guise de trouble primaire. Ceux-ci ont bénéficié d'une TCC hebdomadaire de 15 séances, soit en VC, soit de manière conventionnelle. L'Inventaire d'Alliance Thérapeutique a été complété par les clients ainsi que par leur thérapeute à toutes les deux séances. Dans l'ensemble, les données révèlent que la qualité de l'AT n'est pas compromise par l'utilisation de la VC en psychothérapie. Au contraire, la VC favorise chez le client l'émergence d'un lien affectif supérieur à celui s'édifiant en contexte conventionnel. Par ailleurs, les résultats suggèrent que la trajectoire de développement de l'AT ne serait pas influencée par la modalité dans laquelle l'intervention est dispensée. En effet, le profil de fluctuations de l'AT en VC se révèle similaire à celui observé en psychothérapie conventionnelle. Bien qu'elle comporte certaines limites, la présente étude permet d'enrichir les connaissances au sujet de la qualité l'AT en télépsychothérapie auprès de la population présentant un TAG. Les résultats obtenus dans cette thèse appuient ainsi la légitimité de la télépsychothérapie comme alternative valable lorsque l'accès à la psychothérapie conventionnelle se veut limité. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : alliance thérapeutique, vidéoconférence, trouble d'anxiété généralisée, thérapie cognitive et comportementale.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Marchand, André
Mots-clés ou Sujets: Alliance thérapeutique / Psychothérapie à distance / Vidéo en psychothérapie / Thérapie cognitive / Angoisse
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 02 mars 2018 15:08
Dernière modification: 02 mars 2018 15:08
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/11002

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...