Comparaison des effets d'un programme d'activité physique à domicile à l'aide d'une gérontechnologie à une intervention de groupe supervisée dans un centre communautaire sur les capacités fonctionnelles des personnes âgées après une blessure mineure

Martel, Dominic (2017). « Comparaison des effets d'un programme d'activité physique à domicile à l'aide d'une gérontechnologie à une intervention de groupe supervisée dans un centre communautaire sur les capacités fonctionnelles des personnes âgées après une blessure mineure » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en kinanthropologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (13MB)

Résumé

La population est vieillissante et de plus en plus de personnes âgées visitent les urgences, dont 17% d'entre eux à cause d'une blessure mineure. Deux tiers d'entre eux sont libérés des urgences après leur visite sans aucun suivi. Or, un déclin fonctionnel est observé de trois à six mois après une blessure mineure. Heureusement, les interventions en activités physiques sont efficaces pour freiner ce déclin. Cependant, les personnes âgées sont sédentaires et plusieurs barrières à la pratique de l'activité physique sont citées chez les personnes âgées. Les programmes d'activité physique à domicile ou dans la communauté présentent des inconvénients comme le manque de supervision, le transport et les horaires prédéterminés. Les gérontechnologies pourraient aider à surpasser ces limites et aider cette population à s'engager dans des programmes d'activité physique. L'objet de ce mémoire est donc d'évaluer un programme d'activité physique à domicile utilisant une gérontechnologie en le comparant à une intervention dite « traditionnelle » de groupe dans un centre communautaire et à un groupe contrôle. De plus, nous évaluerons la faisabilité et l'acceptabilité de cette nouvelle intervention auprès des personnes âgées. Pour répondre à nos objectifs, les effets physiques des interventions seront évalués après trois mois d'intervention. Les deux groupes intervention ont montré des améliorations au niveau des capacités fonctionnelles (vitesse de marche, équilibre et force des membres inférieurs) après trois mois d'intervention comparativement au groupe contrôle qui lui est resté constant. De plus, cette intervention spécifique à domicile s'est avérée faisable, acceptable et sécuritaire pour cette population. En conclusion, un programme d'activité physique à domicile utilisant une gérontechnologie pourrait être une bonne solution de remplacement pour les professionnels de la santé, afin d'engager les personnes âgées à la pratique de l'activité physique après une blessure mineure. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Vieillissement, Activité physique, Gérontechnologie, Urgences, Capacités fonctionnelles

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Aubertin-Leheudre, Mylène
Mots-clés ou Sujets: Éducation physique pour personnes âgées / Gérontechnologie / Soins à domicile / Personnes âgées -- Lésions et blessures / Thérapeutique par l'exercice / Vieillissement / Capacité fonctionnelle
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département de kinanthropologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 23 févr. 2018 15:00
Dernière modification: 23 févr. 2018 15:00
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/10956

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...