Les Centres de femmes du Québec et la Marche mondiale des femmes : une analyse des expériences vécues dans les groupes locaux

Billette, Véronique (2012). « Les Centres de femmes du Québec et la Marche mondiale des femmes : une analyse des expériences vécues dans les groupes locaux » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en sociologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (25MB)

Résumé

La présente thèse a pour principal objectif d'explorer et de documenter les expériences de groupes de femmes québécois membres de la Marche mondiale des femmes (MMF), spécifiquement les Centres de femmes du Québec et leur regroupement, l'R des Centres de femmes. Ces expériences sont traitées selon quatre perspectives permettant de situer la complexité et la diversité des perceptions, des réalités et des parcours reliés à la participation à la MMF. Nous y abordons d'abord l'émergence de la MMF au Québec, situant cette dernière dans le contexte social, économique, politique et militant. Puis, vient la contribution des Centres de femmes du Québec à la MMF, leurs motivations et leurs réticences, l'ampleur remarquable de leur implication et de leurs rôles, les défis d'articulation des enjeux locaux avec le mondial, des enjeux mondiaux avec le local. En analysant les expériences sous l'angle des répercussions et des opportunités, nous abordons les déceptions et les découragements, mais aussi les occasions et les leviers que les femmes ont su saisir : formation de nouveaux réseaux, ouverture sur le monde et nouvelles solidarités, renouvellement des discours, des analyses et des actions, repositionnement dans les rapports de pouvoir et changement d'interlocuteurs. La quatrième perspective nous transporte dans un univers plus personnel et symbolique, les expériences explorées s'y présentant dans ce qu'elles peuvent avoir de plus imagées, émotionnelles, physiques et sensuelles. Nous y découvrons que le parcours de la MMF a été aussi, pour plusieurs, un parcours intérieur toujours en dialogue avec l'extérieur, avec l'Autre. L'entremaillage des expériences apparaît alors plus clairement : le personnel et le collectif, l'intime et le militant, le subjectif et le politique, l'ici et l'ailleurs, le moi et les autres, le local et le mondial, l'imaginaire et la vraie vie... les paroles des femmes décloisonnent ces catégories et rendent visible leurs enchevêtrements dans certaines réalités quotidiennes ou extraordinaires. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : mouvement des femmes du Québec, Marche mondiale des femmes, mouvements transnationaux, mouvements sociaux, participation des groupes locaux, action collective, subjectivation

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Lamoureux, Jocelyne
Mots-clés ou Sujets: Marche mondiale des femmes / R des centres de femmes du Québec / Mondialisation / Mouvements sociaux / Action collective / Mouvements féministes / Mouvements de femmes / Femmes -- Québec (Province) -- Attitudes
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sociologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 05 févr. 2018 11:57
Dernière modification: 05 févr. 2018 11:57
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/10911

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...