Du corps absent à l'objet habité par une approche de l'in situ dans l'espace domestique

Foley, Caroline (2006). « Du corps absent à l'objet habité par une approche de l'in situ dans l'espace domestique » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en arts visuels et médiatiques.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (10MB)

Résumé

À l'affût du sens que révèle le moindre de mes gestes, je cherche à saisir la portée de mon travail, depuis son origine jusqu'à l'accomplissement de l'œuvre. Ce passage souvent conflictuel laisse assurément dans l'œuvre des traces du processus qui l'a fait naître. Le trajet créateur implique en effet une multitude de possibilités dont le choix dépend d'une démarche à la fois consciente et inconsciente, d'un mélange entre instinct et connaissance. Mon travail provient de la relation que j'entretiens avec l'ordinateur à l'intérieur de mon espace domestique. Cette relation souvent conflictuelle, me pousse à réfléchir sur la place laissée au corps, dans un univers de plus en plus habité par la technologie. Par le biais de l'ordinateur, mon rapport à la technologie m'amène parfois à oublier la présence des objets et de l'espace qui m'entourent, ce qui contribue à alimenter un sentiment d'abandon envers mon propre corps. Par le désir de comprendre la dynamique de cette cohabitation dans l'espace domestique, j'entreprends un travail d'atelier dans l'intention de transformer la relation que j'entretiens avec l'ordinateur. Le recours à des procédés comme le moulage et le façonnage me permet de modifier les caractéristiques et la fonction des objets que je sélectionne dans l'espace domestique afin de composer un nouvel ensemble dans lequel s'inscrit mon processus. Par sa malléabilité, le papier est un matériau que je privilégie tout au long du travail de production. Il exprime tour à tour une gestuelle contrôlée ou exaltée et permet ainsi de faire état de mes sentiments, en plus de nourrir ma réflexion. L'installation in situ est le moyen qui permettra le mieux le glissement du travail d'atelier vers un lieu d'exposition. La transposition de mon processus dans l'espace domestique vise à établir une nouvelle dynamique dans laquelle tous les éléments qui font partie de mon travail sont reliés. L'installation est donc conçue comme le prolongement de ma réflexion sur le processus de réalisation de l'œuvre et met en lumière les traces de mon cheminement.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Mongrain, Claude
Mots-clés ou Sujets: Corps humain / Œuvre in situ / Technologie / Thème artistique / Mémoires et thèses de création
Unité d'appartenance: Faculté des arts > École des arts visuels et médiatiques
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 29 janv. 2018 15:44
Dernière modification: 03 oct. 2018 08:01
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/10848

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...