Objets de consolation : une pratique de détournement humoristique du quotidien en réaction au sentiment de désenchantement

Lefebvre, Chloé (2007). « Objets de consolation : une pratique de détournement humoristique du quotidien en réaction au sentiment de désenchantement » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en arts visuels et médiatiques.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (63MB)

Résumé

Ce texte accompagne mon exposition Objets de Consolation? présentée à la Galerie Graff à Montréal du 18 octobre au 17 novembre 2007. Ma démarche artistique prend racine dans l'enfance à partir d'une mythologie personnelle. Dans le premier chapitre, j'ai utilisé la métaphore du conte de fées pour analyser et dégager trois notions importantes qui guident ma réflexion : le désenchantement, la consolation et le détournement humoristique. L'analyse est entre autres alimentée par plusieurs références littéraires. J'aborde le désenchantement avec le philosophe Nicolas Grimaldi, ce qui sera suivi d'un extrait d'Hubert Aquin qui fait l'éloge des vertus du malheur pour l'expression artistique. Par la suite, la consolation sera articulée à partir des pouvoirs du conte de fées, tels que vus par le psychanalyste Bruno Bettelheim ainsi que par Boris Vian qui en a écrit un en 1943 pour consoler sa femme malade. Enfin, les visions complémentaires de Milan Kundera sur l'humour et celle de Vladimir Jankélévitch sur l'ironie m'aideront à montrer comment opère le procédé de détournement humoristique. L'ensemble du deuxième chapitre est consacré aux Objets de consolation. J'y présente mes intentions plastiques et les enjeux contextuels des six œuvres que j'ai réalisées pour cette exposition. L'ensemble est composé de deux sculptures, de deux photographies et de deux vidéos. C'est donc à partir d'objets quotidiens et anodins comme le punching bag, la petite culotte, la cigarette et le cadeau que j'évoque certains sentiments oscillant entre le désenchantement et la consolation, entre la vengeance et la pulsion d'offrir. Enfin, mon mémoire se termine par un épilogue qui raconte avec fantaisie la fabrication d'une courtepointe de citations fabriquée à partir des propos de Louise Bourgeois et Annette Messager. Entre la gravité du vide existentiel et l'échelle dérisoire des petites choses, je caresse l'idée que je suis une fée qui sait transfigurer la banalité en lui donnant, comme par enchantement, un éclat inaccoutumé. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : art contemporain, arts visuels, consolation, conte de fées, désenchantement, détournement, enfance, humour, ironie, pratique multidisciplinaire.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Schofield, Stephen
Mots-clés ou Sujets: Art contemporain / Consolation / Conte de fée / Tromperie / Enfance / Humour / Ironie / Thème artistique / Mémoires et thèses de création
Unité d'appartenance: Faculté des arts > École des arts visuels et médiatiques
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 24 janv. 2018 12:14
Dernière modification: 24 janv. 2018 12:14
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/10846

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...