La douleur chronique et l'angoisse d'anéantissement : la signification primitive de souffrance

Zaré-Bawani, Farzad (2006). « La douleur chronique et l'angoisse d'anéantissement : la signification primitive de souffrance » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

Plusieurs études ont révélé des liens intimes entre angoisse et douleur. Or, la douleur chronique met un terme à l'espoir de guérison et la perspective d'une souffrance interminable se présente comme une sombre éventualité pour celui qui en est atteint. Dans le cadre d'une recherche entre psychanalyse et phénoménologie, la présente étude se penche sur les angoisses subies par les malades souffrant de douleur chronique dans le contexte actuel de la réadaptation de la douleur. Pour accomplir son objectif, cette thèse comporte deux volets à la fois séparés et reliés entre eux. Deux recherches encadrent conjointement la problématique de l'étude et ouvrent la discussion sur une réflexion plus vaste sur l'angoisse de mort et sa place dans notre approche de la souffrance humaine. La première recherche utilise la notion de relation d'objet kleinienne pour explorer les témoignages de trois malades souffrant de douleur arthritique rhumatoïde chronique et démontrer comment les angoisses infantiles constituent la signification primitive de l'expérience de leur douleur. L'étude interprète les histoires recueillies au moyen d'un test projectif et démontre comment les histoires des participants fluctuent entre les angoisses d'anéantissement du moi et celles de destruction de l'objet. L'auteur soutient qu'une compréhension de la souffrance primitive est nécessaire, non seulement pour saisir l'histoire infantile de la douleur, mais également pour permettre aux malades de travailler sur la nature idiopathique de leur épreuve. La deuxième recherche se sert d'une approche phénoménologique pour explorer comment la psychologie de la santé interprète la souffrance et la douleur. En réponse à une interview semi-structurée, trois psychologues de la santé décrivent leur expérience auprès de patients souffrant de douleur chronique et expliquent leur compréhension des angoisses associées à la douleur. Le concept de souffrance en psychologie de la santé décrit la douleur que les malades ressentent souvent comme une menace de désintégration. La recherche pose la question de savoir jusqu'à quel point la psychologie de la santé exclut la signification de telles menaces en éliminant la signification primitive de la douleur. Elle indique que le cadre de la psychologie de la santé impose de sérieuses limites à l'écoute de la souffrance, à la subjectivité et à l'expérience de la douleur, en éliminant toute référence au contenu de l'angoisse et à l'expérience intérieure du patient.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Hazan, Marie
Mots-clés ou Sujets: Analyse phénoménologique, Angoisse, Aspect psychanalytique, Douleur chronique, Malade chronique, Peur de la mort, Psychologie de la santé
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 06 oct. 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:06
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/1072

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...