La relation pédagogique de coopération en classe au collégial

St-Germain, Martine (2016). « La relation pédagogique de coopération en classe au collégial » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en éducation.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Cette thèse s'intéresse à la mise en place et au maintien d'une relation pédagogique de coopération entre l'enseignant et ses étudiants, en classe, au collégial. Le personnel enseignant au collégial rencontre de nombreux défis. L'enseignant, d'abord un spécialiste de sa discipline, doit aussi assumer son rôle d'enseignant et concevoir des situations d'apprentissage (Laliberté et Dorais 1999). Cela nécessite certaines compétences relationnelles (Chassé, 2006) dont le développement a longtemps été laissé pour compte dans la formation du personnel enseignant. Langevin (1996, p. 10) mentionnait que « réussir en enseignement c'est réussir la relation maître:-élève, car cette relation est omniprésente ». L'enseignant peut y arriver s'il a une bonne connaissance des modes d'interaction professionnelle efficaces. Dans la présente recherche, le modèle de coopération professionnelle de St-Arnaud (2003) est expérimenté par un groupe d'enseignantes au collégial. Les stratégies qu'elles essaient de mettre en place en classe s'inspirent des cinq règles de coopération (St-Arnaud, 2003) qui sont : le partenariat, la concertation, l'alternance, la non-ingérence et la responsabilisation. De plus, elles utilisent des modes d'autorégulation (St-Arnaud, 2009) pour vérifier l'efficacité de leurs actions en cours d'action, en classe (Argyris et Schön, 1999). La présente étude a permis d'aller observer en classe trois enseignantes déjà initiées depuis quelques années au modèle d'interaction professionnelle de St-Arnaud (2003, 2009). Elles ont participé à une étude multicas qui a permis de comprendre le processus de mise en place et de maintien d'une relation pédagogique de coopération en classe au collégial et d'en dégager les conditions, les caractéristiques et les obstacles. Les résultats montrent que la mise en place et le maintien de la relation pédagogique de coopération nécessite la mobilisation de stratégies relationnelles particulières et un « état d'être de coopération ». En réalité, c'est jusqu'au dernier cours que l'enseignante doit rester vigilante à ses modes d'interaction professionnelle et s'autoréguler, car des obstacles relationnels peuvent surgir à tout moment et faire glisser le climat de coopération vers un climat d'inertie et d'opposition. __________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : relation pédagogique, coopération, interaction professionnelle, efficacité, autorégulation, stratégies relationnelles.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Chevrier, Jacques
Mots-clés ou Sujets: Enseignement collégial / Relations enseignants-étudiants / Coopération / Enseignantes -- Attitudes / Yves St-Arnaud
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 24 nov. 2017 14:31
Dernière modification: 06 mai 2020 16:05
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/10686

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...