Trois essais sur les limites de l'évaluation par indicateurs du développement durable urbain : analyse de villes québécoises

Rajaonson, Juste (2017). « Trois essais sur les limites de l'évaluation par indicateurs du développement durable urbain : analyse de villes québécoises » Thèse. Montréal, Québec, Université du Québec à Montréal, Doctorat en études urbaines.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB)

Résumé

Cette thèse analyse les facteurs qui influencent la performance des villes en matière de développement durable au Québec. D'abord, les fondements du développement durable en études urbaines, ses principaux repères conceptuels et son cadre de mise en œuvre, notamment au Québec sont expliqués à travers une revue de littérature. Ensuite, une analyse critique de la recherche scientifique en matière de développement urbain durable est proposée afin de souligner son évolution depuis les années 80 et l'importance accrue de l'étude des facteurs à l'origine des caractéristiques à présent établies des villes les plus « durables ». Trois pistes de facteurs reconnus, mais peu approfondis dans la littérature sont examinées : i) l'interprétation des indicateurs de développement durable calculés ; ii) la sensibilité des performances en termes de développement durable aux variations méthodologiques et iii) l'interaction spatiale des villes adjacentes. La démarche de recherche adoptée se divise ainsi en trois articles. Le premier décrit les limites de l'évaluation par étalonnage du développement durable des villes et propose de l'enrichir par l'utilisation de deux critères de performance complémentaires en mesure de saisir respectivement les dimensions intra et intergénérationnelle du développement durable. L'apport de ces critères est évalué à travers leur application au classement des 25 villes québécoises les plus populeuses en matière de développement durable. Le deuxième démontre à travers l'étude du cas de ces villes que les choix méthodologiques inhérents à l'évaluation du développement durable n'expliquent qu'une partie des résultats observés pour deux raisons principales. D'une part, les cadres conceptuels, les indicateurs et les données utilisés ont tendance à s'homogénéiser au fil du temps, menant ainsi à des résultats d'évaluation sensiblement similaires. D'autre part, les variations de performance sont relativement faibles lorsqu'on compare les résultats obtenus à l'aide des méthodes de calcul d'indicateurs proposées. Finalement, le troisième article définit les principaux effets externes des indicateurs de développement durable en se basant sur une analyse du cas des 81 municipalités de la région métropolitaine de Montréal. Il souligne, entre autres, les cas où la proximité joue un rôle dans l'évolution des performances observées. Ensemble, ces trois articles exposent les limites de l'évaluation du développement durable des villes impliquant l'usage d'une grille d'indicateurs. Ils offrent ainsi aux décideurs une source d'information préalable à la reproduction des expériences de villes exemplaires sur leur territoire. ___________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : développement durable, méthodes d'évaluation, indicateurs, ville.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Tanguay, Georges A.
Mots-clés ou Sujets: Urbanisme durable / Évaluation / Indicateurs écologiques / Indicateurs sociaux / Indicateurs économiques / Villes / Québec (Province)
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion > Département d'études urbaines et touristiques
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 21 nov. 2017 08:17
Dernière modification: 21 nov. 2017 08:17
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/10650

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...