Tu vois ce que je veux dire? : illustrations, métaphores et autres images qui parlent

Gaulejac, Clément de (2017). « Tu vois ce que je veux dire? : illustrations, métaphores et autres images qui parlent » Thèse. Montréal, Québec, Université du Québec à Montréal, Doctorat en études et pratiques des arts.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (54MB)

Résumé

« Tu vois ce que je veux dire ? » L'expression est banale. Plus qu'une vraie question, c'est un tic de langage qui souvent passe inaperçu dans la conversation. Mais, pour une fois, arrêtons-nous devant ce lieu si commun qu'on ne l'entend plus. À cet interlocuteur avec lequel on cherche à partager une idée, on demande de voir quelque chose que l'on veut dire. L'opération semble d'un coup moins évidente, ou à tout le moins problématique. Cet écart entre le voir et le dire est à la fois l'objet de ma réflexion théorique mais c'est surtout ma marge de manœuvre artistique, l'espace dialectique où se déploient les enjeux de ma thèse. Est-il possible de s'opposer au consensus sans pour autant renoncer à l'idéal d'un sens commun, cette disposition des êtres humains à voir entre eux ce qu'ils veulent dire ? Pour affronter cette question, je propose de réfléchir à ce que j'appelle des « images qui parlent ». Ce sont des images verbales, comme les métaphores, mais également des illustrations proprement dites, c'est-à-dire des images dessinées, proposées en renfort d'un discours, pour appuyer un propos. Si je suggère de penser ensemble ces figures allégoriques hétérogènes, c'est parce qu'il me semble qu'au-delà de leurs différences, elles partagent une aspiration commune : elles donnent à voir ce que l'on veut dire. Le but de ma réflexion est de comprendre comment fonctionnent ces images qui parlent - la formidable vitesse qu'elles peuvent donner à l'entendement -, mais surtout comment elles ne fonctionnent pas ; comment elles contribuent à faire échouer le programme qu'elles annoncent. Ce double régime n'en finit pas de me fasciner, d'autant que ma pratique artistique consiste justement à élaborer de telles figures polysémiques et contrariées qui font méthode de la dissonance que l'on peut repérer entre les arguments d'un discours et les images qui le soutiennent. Les œuvres qui composent cette thèse création sont au nombre de trois. Il s'agit de deux livres publiés aux éditions du Quartanier - Le livre noir de l'art conceptuel et Grande École -, ainsi qu'un corpus de dessins publié sur mon blogue (L'eau tiède) et distribué sous forme d'affiches et de pancartes sérigraphiées dans les mouvements étudiants de 2012 et 2015. ___________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Allégorie, métaphore, stéréotype, illustration, relation texte/image, sens commun et consensus, art et politique, dialectique, intersubjectivité, double contrainte, dessin de presse, satire visuelle, école d'art, ligne claire, art conceptuel, art et humour, recherche-création.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Bénichou, Anne
Mots-clés ou Sujets: Illustrations, images, etc. / Allégorie / Métaphore / Sens commun / Art -- Aspect politique / Humour dans l'art / Image et texte / Dessins humoristiques / Mémoires et thèses de création
Unité d'appartenance: Faculté des arts
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 13 nov. 2017 13:41
Dernière modification: 13 nov. 2017 13:41
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/10636

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...