Le risque d'infection par le VIH et sa prévention chez des hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes (HRSH) : une perspective sociologique systémique

Blais, Martin (2007). « Le risque d'infection par le VIH et sa prévention chez des hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes (HRSH) : une perspective sociologique systémique » Thèse. Montréal, Québec, Université du Québec à Montréal, Doctorat en sociologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (11MB)

Résumé

Cette thèse, rédigée sous la forme d'articles, explore trois volets du risque d'infection par le VIH et sa prévention chez des hommes ayant des relations avec d'autres hommes (HRSH). Le premier volet explore la disjonction entre la position dans le système de stratification socio-économique et les décisions relatives à l'usage du condom avec des partenaires à risque. Cette disjonction est discutée sur la base de données théoriques et empiriques et elle fait l'objet d'une modélisation d'équations structurales (MES) à partir d'un échantillon composé de 1832 HRSH montréalais recrutés dans le cadre de l'étude de cohorte Oméga tenue de 1996 à 2003. Ce modèle vise à estimer le rôle de quatre indicateurs présumés de position· dans le système de stratification sur le pourcentage de relations anales non protégées par le condom avec des partenaires de statut sérologique positif ou inconnu (qualifiées de RAR, pour relations anales à risque). Les hypothèses recensées suggèrent que les indicateurs de position dans la stratification devraient influencer à la baisse les RAR en favorisant l'engagement dans la communauté gaie et le contact avec des messages, normes et ressources préventives, lesquelles à leur tour devraient favoriser une disposition cognitive (l'intention) favorable à utiliser le condom. Les résultats font voir que des quatre indicateurs, seule la scolarité diminue significativement les RAR. Les autres indicateurs n'ont pas d'effet significatif sur les RAR, ni directement ni indirectement. Contrairement aux résultats attendus, l'engagement dans la communauté gaie augmente l'occurrence des RAR et n'influence pas la disposition cognitive à se protéger. Ces résultats sont discutés en regard des hypothèses traditionnellement invoquées et de nouvelles explications sont proposées pour les expliquer. Face à l'inadéquation d'un modèle d'explication des RAR chez les HRSH centré sur la position dans la stratification, le deuxième volet de la thèse propose une contre-hypothèse, cette fois centrée sur l'analyse de la codification sociale de l'intimité, de la sexualité, du risque et de la protection chez les HRSH. Sur la base d'une recension d'écrits, les enjeux relatifs à l'usage du condom, plus particulièrement avec des partenaires auprès desquels ils sont affectivement engagés, sont identifiés. Ces enjeux suggèrent la prédominance du code passion/raison gouvernant l'intimité dans les décisions intimes, code qui trouverait sa reformulation contemporaine dans la distinction se protéger/ne pas se protéger. Dans cette foulée, la prise de risques sexuels entre partenaires masculins réguliers est théorisée comme une tentative de stabiliser une relation intime, de signifier à l'autre son désir et le sérieux de son engagement. Le condom cristalliserait ces enjeux en rappelant aux partenaires la méfiance qu'imposent les risques de déception, de rupture ou d'infection par des infections transmissibles sexuellement telles que le VIH. Son abandon, dans ce contexte, deviendrait un gage de confiance, de désir et d'engagement. Le troisième et dernier volet de cette thèse explore les contraintes sociostructurelles qui pèsent sur la prévention dans les sociétés démocratiques. Elles ont été décrites comme le fait de la différenciation fonctionnelle qui se manifesterait à trois niveaux. Des exemples principalement montréalais illustrent ces trois niveaux. Le premier décrit renvoie à l'auto référence et à l'autonomie autopoïétique des systèmes sociaux les uns à l'égard des autres. Nous décrivons comment les codes qui orientent les décisions dans chaque système engagé dans la prévention sont susceptibles d'entrer en contradiction les uns avec les autres. Nous illustrons les types de difficultés étant survenues dans le cas de la prévention du VIH ainsi que les mécanismes de couplage structurel par lesquels ces difficultés ont été résolues. Le deuxième niveau de différenciation se situe entre les systèmes sociaux et les systèmes psychiques. Il renvoie à la liberté grandissante des individus de faire des choix qui s'inscrivent en faux avec les consignes préventives émises par les systèmes sociaux. Dans le contexte des sociétés démocratiques, ces choix reposeraient sur des préférences et des désirs personnels avant de se rapporter aux attentes des systèmes sociaux (politique ou médical, par exemple). Le troisième niveau renvoie à la différenciation entre les systèmes psychiques. Les consciences étant considérées comme des boîtes noires les unes pour les autres, les préférences, les attentes, les référents, les normes, etc. à 1'aune desquels chacun prend des décisions ne sont jamais établis une fois pour toutes. La négociation des pratiques sexuelles et du sécurisexe devient un processus risqué qui peut faire l'objet d'une mauvaise communication, de mésinterprétations et d'attributions fautives et conduire à la prise de risques. Ces trois volets sont repris dans une discussion de synthèse qui offre un modèle général de compréhension des enjeux sociologiques qui nous semblent se poser en matière de risque d'infection par le VIH et de prévention. Les limites de cette analyse sont soulignées, des pistes de recherche pour l'avenir sont proposées et une conclusion propose des messages préventifs en accord avec la codification sociale des relations sexuelles à risque et du condom que nous avons dégagée. ___________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : VIH/SIDA, hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes (HRSH, HARSAH), risque, santé, inégalités sociales, société moderne, Luhmann, prévention du VIH, homosexualité

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Schecter, Stephen
Mots-clés ou Sujets: Infection à VIH / Prévention du SIDA / Comportement à risque / Condom / Homosexualité / Inégalité sociale / Aspect socioéconomique
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sociologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 07 nov. 2017 09:28
Dernière modification: 07 nov. 2017 09:28
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/10548

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...