Le processus du raisonnement géopolitique et la construction identitaire chez l'élite politique russe : les narratifs géopolitiques russes concernant la Géorgie et l'Ukraine (1999-2014)

Geluk'ashvili, Irak'li (2017). « Le processus du raisonnement géopolitique et la construction identitaire chez l'élite politique russe : les narratifs géopolitiques russes concernant la Géorgie et l'Ukraine (1999-2014) » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (9MB)

Résumé

Le présent travail s'intéresse au processus du raisonnement géopolitique et à la construction identitaire chez l'élite politique russe à travers la formation des narratifs géopolitiques à l'égard de la Géorgie et de l'Ukraine, et ce, pour la période s'étendant de 1999 à 2014. Exprimée dans le langage théorique de l'approche poststructuraliste, cette étude s'inscrit dans le champ disciplinaire des Relations internationales. Plus spécifiquement, basée sur les postulats de géopolitiques critiques, cette thèse porte sur le domaine de la politique étrangère russe et sur le processus du raisonnement géopolitique et la construction identitaire des élites politiques russes à l'égard de deux anciennes républiques soviétiques (la Géorgie et l'Ukraine) dans le contexte de leur volonté de se dégager de la sphère d'influence russe et de joindre l'OTAN et l'Union européenne. L'analyse discursive à partir de discours, d'interviews, de différentes publications, etc. des autorités russes et des politiciens des principaux partis politiques russes constitue donc le terrain empirique de l'étude. Cette étude contribue donc à la connaissance des principaux partis politiques contemporains russes et de leurs leaders, ainsi que des débats géopolitiques dans le contexte des relations de la Russie avec la Géorgie et l'Ukraine. La problématique de recherche est formulée autour de deux volets de questions ayant trait à la fois à la logique interne du processus de raisonnement géopolitique de l'élite politique russe concernant la Géorgie et l'Ukraine comme une pratique discursive (visant à fournir une compréhension plus approfondie du rôle des narratifs géopolitiques dans le façonnement des visions géopolitiques et de la culture géopolitique propres aux élites politiques russes, tout en tenant compte des principales idées et convictions largement répandues dans la société russe, c'est-à-dire la façon dont les élites politiques russes perçoivent la Russie, sa place et son rôle en général dans les affaires mondiales, principalement en relation avec les États de l'ancien espace soviétique, et plus précisément à l'égard de la Géorgie et de l'Ukraine), ainsi qu'à la régulation des crises relationnelles par le Kremlin avec ces deux États postsoviétiques (visant à étudier la façon par laquelle le Kremlin a géré les situations conflictuelles avec ces deux États, et ce, afin de comprendre comment les géopolitiques ont été opérationnalisées par le Kremlin, comme résultat de la concurrence et de la convergence des différents narratifs géopolitiques). Cette thèse fait valoir que la politique étrangère russe à l'égard de la Géorgie et de l'Ukraine est le fruit de la concurrence entre les différents narratifs géopolitiques des élites politiques russes, lesquels narratifs reflètent largement la culture géopolitique russe et les mentalités de la société russe en général, alors que le narratif géopolitique du Kremlin concernant les crises relationnelles de la Russie à l'égard de ces États postsoviétiques que sont la Géorgie et l'Ukraine évoluait à l'intérieur d'une culture géopolitique proprement russe, mais qui comportait certaines limites face aux risques politiques, compte tenu des contextes interne et externe. On peut donc présumer que le discours dominant et les décisions prises à l'égard de la Géorgie et de l'Ukraine sont les fruits d'un processus continu et complexe largement influencé par la culture géopolitique présente dans différents segments de la société russe et reflétant certaines idées et convictions profondément ancrées dans la conscience collective de la société russe postsoviétique. Il est donc présumé que la conception de l'identité de l'État russe se fait à travers la pratique discursive dans laquelle différents narratifs géopolitiques concurrents structurent les connaissances spécifiques au sujet de l'État russe et de son rôle sur la scène internationale, et contribuent par conséquent à la formulation de la politique étrangère. La politique étrangère russe est plutôt construite à travers la pratique discursive exercée par les élites politiques russes où, à travers leurs narratifs géopolitiques, ces élites imposent chacune à son tour le sens aux événements, justifient les actions et les solutions proposées. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : relations internationales, géopolitique critique, analyse du discours, Russie, Géorgie, Ukraine.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Lévesque, Jacques
Mots-clés ou Sujets: Russie -- Relations extérieures / Géorgie / Ukraine / Leadership politique / Chefs de parti politique -- Attitudes / Analyse du discours / Géopolitique
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 06 oct. 2017 12:57
Dernière modification: 06 oct. 2017 12:57
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/10479

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...