L'évolution des symptômes dépressifs et anxieux lors de la transition secondaire-collégial, leur influence sur l'adaptation collégiale en lien avec le soutien social et l'identité vocationnelle

Germain, Francine (2017). « L'évolution des symptômes dépressifs et anxieux lors de la transition secondaire-collégial, leur influence sur l'adaptation collégiale en lien avec le soutien social et l'identité vocationnelle » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

L'objectif principal de la présente thèse consiste à analyser et à comparer l'évolution des symptômes dépressifs et anxieux dans le cadre de la transition secondaire-collégial, à comprendre l'influence de ces symptômes sur l'adaptation au collège et à identifier certains facteurs associés à ces symptômes et à l'adaptation collégiale, soit le soutien des parents, le soutien des pairs ainsi que la formation de l'identité vocationnelle. Ces facteurs ont été choisis en fonction des tâches développementales fondamentales associés à la transition postsecondaire, soit se distancier des parents, redéfinir son réseau social et prendre des décisions pour son avenir professionnel. Cette thèse s'appuie sur des données longitudinales sur trois ans (N=247) et elle est présentée sous la forme de deux articles scientifiques précédés d'une introduction et complétés d'une discussion générale. Le premier article utilise les trois temps de mesure afin d'analyser et de comparer l'évolution des symptômes dépressifs et anxieux entre la cinquième année du secondaire et les années collégiales en identifiant les différences entre les genres et en étudiant les effets du soutien social perçu des parents, du soutien social perçu des pairs et de la formation de l'identité vocationnelle sur ces symptômes. Tout d'abord, les résultats de ce premier article révèlent que les symptômes dépressifs demeurent stables pendant cette période, alors que les symptômes anxieux diminuent pendant la première année collégiale pour ensuite augmenter pendant la deuxième année collégiale. Les filles présentent un niveau plus élevé de symptômes dépressifs et anxieux et ce, pour les trois temps de mesure. Les trois covariables, soit la perception du soutien des parents, la perception du soutien des pairs et la formation de l'identité vocationnelle sont liées aux symptômes dépressifs et anxieux. Toutefois, un lien plus étroit est observé entre ces trois covariables et les symptômes dépressifs pendant la première année collégiale, ce qui indique une vulnérabilité plus importante des étudiants lors de cette année de transition. Finalement, les étudiants qui rapportent un niveau initial élevé de symptômes dépressifs à la fin des études secondaires voient leurs symptômes diminuer de façon significative pendant les années collégiales. De la même façon, un niveau élevé de symptômes anxieux rapporté en cinquième année du secondaire est associé à une diminution de symptômes dépressifs pendant les années collégiales. Le deuxième article utilise les deux premiers temps de mesure afin de comparer l'effet des symptômes dépressifs et anxieux mesurés en cinquième année du secondaire et en première année collégiale sur les différents domaines de l'adaptation pendant la première année collégiale. Par la suite, l'influence du soutien perçu des parents, du soutien perçu des pairs et de l'identité vocationnelle mesurés en première année collégiale sur l'adaptation lors de la première année collégiale sont également comparés. Les effets d'interaction entre les symptômes dépressifs ou anxieux mesurés en cinquième année du secondaire et en première année collégiale et les variables de soutien social et de l'identité vocationnelle mesurées en première année collégiale sur cette adaptation sont analysés. Les résultats montrent que les symptômes dépressifs sont liés plus fortement à l'adaptation collégiale que les symptômes anxieux, alors que le soutien des parents et l'identité vocationnelle constituent des facteurs plus importants que le soutien des pairs. Quant aux effets d'interaction, les résultats montrent des liens significatifs entre les symptômes anxieux mesurés au temps 2 et le soutien des parents pour l'adaptation académique et l'adaptation globale, entre les symptômes anxieux mesurés au temps 2 et le soutien des pairs pour l'adaptation académique, entre les symptômes dépressifs mesurés au temps 2 et le soutien des parents pour l'attachement à l'institution et entre les symptômes anxieux mesurés au temps 2 et l'identité vocationnelle pour l'attachement à l'institution également. Toutefois, ces effets demeurent plutôt faibles. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : symptômes dépressifs, symptômes anxieux, adulte émergent, transition secondaire-collégial, soutien social, identité vocationnelle

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Marcotte, Diane
Mots-clés ou Sujets: Transition scolaire / Dépression / Angoisse / Adaptation / Jeunes adultes / Identité professionnelle / Étudiants du collégial / Santé mentale / Réseaux sociaux
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 06 oct. 2017 12:49
Dernière modification: 06 oct. 2017 12:49
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/10471

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...