L'égalité et l'inégalité dans les processus de partenariat en action communautaire du point de vue des professionnels impliqués : une étude de cas dans le domaine de la petite enfance

Quiroz-Saavedra, Rodrigo Antonio (2017). « L'égalité et l'inégalité dans les processus de partenariat en action communautaire du point de vue des professionnels impliqués : une étude de cas dans le domaine de la petite enfance » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (23MB)

Résumé

Un nombre considérable de travaux scientifiques au Québec et ailleurs analysent le phénomène du partenariat en action communautaire. Ce corpus de recherche souligne à quel point la qualité des relations entre partenaires constitue un élément essentiel de succès. À cet égard, la notion d'égalité dans les relations partenariales est largement citée comme essentielle à la collaboration et à la co-autonomisation. Bien que plusieurs auteurs aient souligné la pertinence d'étudier les dynamiques relationnelles au sein des partenariats, peu de recherches portent sur les perceptions et les pratiques des acteurs au sujet de l'égalité et l'inégalité dans leurs relations partenariales. En conséquence, la recherche dans le domaine des partenariats en action communautaire manque d'une compréhension empiriquement fondée de l'égalité et de l'inégalité du point de vue des acteurs eux-mêmes. Plus spécifiquement, les recherches en la matière n'ont pas défini ce qu'on entend par égalité ou par inégalité, ni comment les acteurs concernés visent activement à réaliser ce principe dans le cœur de l'action. Il est donc nécessaire d'étudier l'égalité et l'inégalité dans les relations partenariales afin de mieux comprendre comment les acteurs concernés conçoivent ce principe, comment ils agissent pour l'appliquer dans leurs activités quotidiennes lorsqu'ils sont confrontés à des difficultés de collaboration, mais aussi quels en sont les résultats. Cette thèse relève ce défi en explorant, d'une part, les perceptions des partenaires quant à l'égalité et l'inégalité au sein d'un partenariat en action communautaire en petite enfance et, d'autre part, les pratiques que ces partenaires mettent en œuvre afin d'égaliser leurs relations. Les objectifs poursuivis par cette thèse sont les suivants : 1) connaître les perceptions de ces professionnels au sujet de l'égalité et de l'inégalité en lien avec quatre processus de partenariat (la communication, la prise de décisions, la gestion des conflits et l'administration) ainsi que les raisons évoquées pour expliquer ces perceptions; 2) documenter les pratiques d'ajustement mutuel qui permettent aux partenaires d'entretenir les relations égalitaires au sein de leur partenariat. Elle comporte également deux volets de recherche différents portant sur le même cas de partenariat en petite enfance. Le premier volet explore les perceptions de l'égalité et de l'inégalité dans les processus de partenariat en action communautaire selon la perspective des professionnels concernés. La théorie de l'action communautaire en coalition (TACC) a été utilisée pour examiner les processus de communication, de prise de décisions, de gestion des conflits et d'administration. Les données ont été recueillies par le biais de trois sources : les entretiens individuels, les observations et l'analyse documentaire. Le matériel obtenu a été soumis à une analyse thématique. Les résultats mettent en évidence que les professionnels utilisent des indicateurs d'égalité et d'inégalité dans deux niveaux distincts de partenariat : le niveau de la haute sphère administrative où le rapport contributions/bénéfices module les perceptions liées à l'iniquité; et le niveau du terrain où la distribution des tâches, la nature des échanges, la prise de décision par consensus et l'interdépendance au niveau des besoins, des contributions et des retombées conditionnent les perceptions d'égalité. Le deuxième volet vise à documenter les pratiques d'ajustement mutuel qui permettent aux partenaires d'entretenir les relations égalitaires au sein de leur partenariat. En se basant sur le concept de régularité sociale, le chercheur examine des modes d'interaction à l'intérieur et entre les deux équipes responsables de l'intervention au cœur de ce partenariat. Une analyse narrative et une analyse structurelle des réseaux ont été utilisées pour mettre en lumière les régularités sociales liant ces deux volets. Elles sont considérées comme des microsystèmes d'interactions ou des cadres de vie dans lesquels les partenaires tissent des relations stables dans le temps. Cette recherche met en évidence les stratégies et les activités menées par les professionnels sur le terrain pour transformer les régularités sociales sous-tendant le fonctionnement de ce partenariat afin de composer avec la situation problème qui est apparue au cours du cycle d'intervention examiné. Les résultats illustrent comment les régularités sociales ont été modifiées pour transformer la situation problème et ainsi faciliter le bon déroulement du partenariat. Nous proposons que ces transformations représentent dans les faits une transition en vertu de laquelle ce partenariat tend vers un nouvel état plus adapté aux demandes changeantes de l'environnement. Ces transformations résulteraient de l'intervention de certains mécanismes clés : le changement des relations et rôles clés, le dépassement des frontières et la synergie. Elles seraient liées à des effets positifs en ce qui concerne les individus et le milieu : confiance accrue chez les membres clés des équipes; mise en place d'activités conjointes, de planification et de prise de décisions; atteinte des objectifs du partenariat. La contribution principale de ce deuxième volet concerne la mise en application de la théorie des cadres vie pour étudier ce partenariat. Plus précisément, cette théorie a été utilisée afin d'examiner les dynamiques relationnelles entre les partenaires permettant d'adapter l'intervention au cœur de ce partenariat et de résoudre la situation problème qu'ils affrontent. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : action communautaire, processus, égalité, régularités sociales.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Brunson, Liesette
Mots-clés ou Sujets: Partenariat / Égalité / Organisation communautaire -- Personnel -- Attitudes
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 25 sept. 2017 12:42
Dernière modification: 25 sept. 2017 12:42
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/10130

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...