Étude de l'impact de l'exposition prénatale aux insecticides organochlorés et organophosphorés sur le développement des fonctions cognitives et sensorielles d'enfants d'âge scolaire

Cartier, Chloé (2017). « Étude de l'impact de l'exposition prénatale aux insecticides organochlorés et organophosphorés sur le développement des fonctions cognitives et sensorielles d'enfants d'âge scolaire » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (22MB)

Résumé

L'objectif principal de la thèse était d'étudier les associations entre l'exposition pendant la grossesse à différentes classes d'insecticides et le développement des fonctions cognitives et visuelles d'enfants d'âge scolaire issus de deux cohortes. Les Inuit sont de par leur lieu et mode de vie fortement exposés aux pesticides organochlorés notamment au DDT et à son métabolite principal, le DDE. La littérature scientifique rapporte des effets délétères de l'exposition prénatale à ces molécules sur le développement des fonctions cognitives des enfants. Aucune étude ne s'est intéressée aux conséquences de l'exposition in utéro au DDT et au DDE sur le développement des fonctions sensorielles des enfants. Le premier objectif de cette thèse était donc d'évaluer si l'exposition prénatale à ces molécules pouvait être associée aux fonctions visuelles des enfants Inuit. Le DDT et le DDE ont été mesurés dans le cordon ombilical ainsi que dans le sang des enfants à 5 et 11 ans. Les potentiels évoqués visuels des enfants ont été enregistrés à 11 ans. Des analyses de régressions multiples ont révélé une augmentation de l'amplitude de la composante N150 en lien avec les niveaux de DDE mesurés dans le cordon ombilical ainsi qu'une diminution de l'amplitude de la N75 en lien avec les concentrations sériques de DDE mesurées à 5 ans. Ces données suggèrent que l'exposition périnatale au DDE pourrait avoir un impact sur l'intégrité des fonctions visuelles des enfants. La seconde partie de la thèse portait sur les pesticides organophosphorés dont l'usage a remplacé celui des organochlorés dès les années 1970. Différentes études réalisées aux États-Unis ont montré que l'exposition prénatale à ces molécules pouvait altérer les fonctions cognitives des enfants. Le second objectif du présent travail était donc d'évaluer si l'exposition aux organophosphorés pouvait être associée aux fonctions cognitives d'enfants issus de la population générale en France. Les métabolites communs aux organophosphorés ont été mesurés dans les urines des mamans durant la grossesse (i.e. DAP, DM et DE). Le WISC a été administré aux enfants à 6 ans par une neuropsychologue afin d'obtenir deux indices de développement cognitif, un indice de mémoire de travail et un indice de compréhension verbale. Les analyses de régression multiple réalisées n'ont pas permis de mettre en évidence d'association entre les DAP mesurés dans les urines des mamans durant la grossesse et les fonctions cognitives des enfants. A l'inverse les niveaux urinaires de DE ont été associés à de meilleurs scores de compréhension verbale. Ces données suggèrent que certaines populations pourraient être plus vulnérables que d'autres aux propriétés de neurotoxicité développementale des pesticides organophosphorés. Du fait de l'exposition commune aux pesticides organophosphorés il parait important de mieux caractériser les conséquences neuro-développementale de l'exposition prénatale à ces molécules. L'étude de l'intégrité des processus visuels peut parfois permettre de mettre en évidence des altérations neuro-développementales non décelables avec les outils standards d'évaluation neuropsychologique. Le troisième objectif du présent travail était donc d'évaluer si l'exposition prénatale aux pesticides organophosphorés pouvait être associée aux fonctions visuelles des enfants issus de la population générale en France. Des analyses de régression multiple ont permis de mettre en relation les niveaux urinaires de DAP, DM et DE mesurés chez les mamans durant la grossesse et les scores de sensibilité au contraste obtenus chez les enfants à 6 ans à l'aide du Functional Acuity Contrast Test. Bien qu'aucune association significative ne soit mise en évidence chez l'ensemble des sujets, de plus faibles scores sont obtenus chez les garçons en lien avec les niveaux urinaires de DE mesurés durant la grossesse. Ces données suggèrent que l'exposition prénatale aux organophosphorés pourrait influencer le développement des fonctions visuelles des enfants et plus particulièrement des garçons. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Pesticides organochlorés, pesticides organophosphorés, exposition prénatale, neurotoxicité développementale, neurotoxicité sensorielle

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Saint-Amour, Dave
Mots-clés ou Sujets: Insecticides organochlorés / Insecticides organophosphorés / Exposition / Neurotoxicologie / Femmes enceintes / Grossesse / Cognition chez l'enfant / Sens et sensations chez l'enfant / Perception visuelle chez l'enfant
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 25 sept. 2017 12:15
Dernière modification: 25 sept. 2017 12:15
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/10129

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...