Caractéristiques antisociales chez les mères adolescentes et comportements agressifs chez leurs enfants : le rôle des états d'esprit maternels relatifs aux relations d'attachement

Joubert, David (2006). « Caractéristiques antisociales chez les mères adolescentes et comportements agressifs chez leurs enfants : le rôle des états d'esprit maternels relatifs aux relations d'attachement » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

La théorie de l'attachement suggère que la façon dont les relations d'attachement antérieures sont intériorisées constitue une influence majeure dans le développement de la personnalité (Bowlby, 1988). L'agression persistante et l'antisocialité sont des phénomènes ayant été liés à des perturbations au niveau de l'attachement (Bowlby, 1973 ; Greenberg, Speltz, DeKlyen, & Endriga, 1991). Les recherches existantes suggèrent l'importance des modèles internes opérants de l'attachement dans le développement de l'antisocialité et de l'agression, à la fois chez l'enfant et l'adulte. Un lien a ainsi été démontré entre l'insécurité de l'attachement et les tendances antisociales ou oppositionnelles (Greenberg, Speltz, & DeKlyen, 1993 ; Renken, Egeland, Marvinney, Mangelsdorf, & Sroufe, 1989). Peu d'études, cependant, ont examiné le lien potentiel entre l'attachement chez le parent et l'agressivité ou l'antisocialité chez l'enfant. Par ailleurs, peu d'études ont examiné les liens entre les états d'esprit relatifs aux relations d'attachement antérieures et l'antisocialité, particulièrement chez les femmes. Étant donné les résultats de recherche documentant une transmission inter-générationnelle importante de l'agression et l'antisocialité (Raine, 1997), il importe d'obtenir une meilleure compréhension des états d'esprit du parent relatifs à l'attachement en tant que modérateurs potentiels d'une telle transmission. Pour ce faire, la présente étude examina les liens entre le profil d'attachement montré par la mère, ses antécédents d'antisocialité, et les comportements agressifs chez l'enfant. Des relations significatives entre l'insécurité de l'attachement et les variables reliées à l'antisocialité et l'agressivité étaient attendues. En outre, une hypothèse suggérait que la sécurité de l'attachement chez la mère diminuerait le risque de transmission inter-générationnelle de l'antisocialité, alors que l'insécurité de l'attachement augmenterait ce risque. Quarante-cinq (45) jeunes mères (âge médian : 23 ans) et leurs enfants âgés de 4 à 8 ans participèrent à l'étude. L'attachement chez la mère fut mesuré à l'aide de l'Adult Attachment Projective (AAP ; George, West, & Pettem, 1997). Les antécédents d'antisocialité chez la mère furent mesurés à partir d'un questionnaire utilisé dans l'Étude Longitudinale sur le Développement des Enfants du Québec (Zoccolillo et al., 2003), ainsi qu'avec une version modifiée de l'Antisocial Process Screening Device (Frick & Hare, 2002). Les comportements agressifs chez les enfants furent évalués au moyen d'un instrument complété par la mère, incluant les items du questionnaire de Dodge & Coie (1987) ainsi que ceux comprenant l'échelle d'agressivité du Child Behavior Checklist (Achenbach, 1991). Les analyses utilisées comprenaient des corrélations simples, des analyses de variance et covariance, et des analyses de regroupement. Les résultats obtenus suggèrent principalement que : 1) la présence d'un patron d'attachement Préoccupé chez la mère est positivement associé à ses antécédents d'antisocialité et au niveau d'agressivité démontré par l'enfant, et 2) l'attachement Préoccupé chez la mère joue un rôle modérateur du lien entre l'antisocialité maternelle et l'agressivité chez l'enfant. De façon plus précise, le lien entre antisocialité maternelle et agressivité chez l'enfant est accru dans un contexte d'attachement Préoccupé chez la mère. Ces résultats confirment en partie l'importance des états d'esprit de la mère concernant ses propres relations d'attachement antérieures dans son adaptation ainsi que l'adaptation de son enfant. Cependant, les limites méthodologiques inhérentes à la présente recherche incitent à la prudence dans l'interprétation des résultats. Les recherches futures, notamment celles utilisant un devis longitudinal, devraient permettre de mieux cerner le rôle de l'attachement chez la mère dans le développement des caractéristiques antisociales, autant chez la mère elle-même que chez son enfant.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Moss, Ellen
Mots-clés ou Sujets: Attachement / Comportement agressif / Développement de la personnalité / Enfant / Mère adolescente / Personnalité antisociale / Psychologie transgénérationnelle
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 21 sept. 2017 07:50
Dernière modification: 21 sept. 2017 07:50
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/10056

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...