Étude du narcissisme dans un cadre de psychothérapie psychanalytique par l'art

Guay, Diane (2006). « Étude du narcissisme dans un cadre de psychothérapie psychanalytique par l'art » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (9MB)

Résumé

La présente thèse consiste en une théorisation des aspects métapsychologiques de l'utilisation de la médiation picturale dans un cadre de psychothérapie psychanalytique avec des patients états limites. Cette démarche théorique vise à favoriser une compréhension plus approfondie du travail de la symbolisation avec des patients présentant des pathologies narcissiques. Avec une articulation de la théorie des pulsions et de celle de l'intersubjectivité, elle s'inscrit à l'intérieur d'une troisième topique qui délimite l'espace de la subjectivité qui serait préalable aux deux autres topiques freudiennes. Cette recherche couvre l'étude du concept de narcissisme, les aspects cliniques du narcissisme des états limites et les positions théoriques de Winnicott sur le self, sur la transionnalité, sur le cadre. L'analyse du cadre de la cure type et du dispositif du face à face tente de cerner les rapports entre la symbolisation et le narcissisme et les effets de ces cadres sur le fonctionnement psychique limite ainsi que la question des originaires. L'analyse du dispositif de psychothérapie avec une médiation picturale permet de définir les fonctionnements psychiques qu'il induit au sein de la relation d'objet, au niveau de l'appropriation du transitionnel et de l'élaboration des pré-conditions à la symbolisation et des modalités du transfert et du contre-transfert. La théorisation des apports narcissiques de la création artistique, celle de la sensorialité avec le travail pictural, la figurabilité et la représentation permettent d'explorer la place de la sensorialité dans le développement du moi et du narcissisme primaire. Une analyse critique de la tiercéité et des principales théories sur les concepts de symbolisation, de créativité, de création et de sublimation est menée selon deux lieux psychiques : les relations précoces entre la mère et l'enfant et l'Œdipe. Afin de définir les aspects métapsychologiques du cadre de psychothérapie psychanalytique avec une médiation picturale, nous avons choisi de construire une théorisation sur ce cadre en y joignant des illustrations cliniques portant principalement sur les notions de transfert et de contre-transfert sur des représentations picturales issues de processus psychothérapiques terminés avec des patients états limites. Ce travail théorique mène à la fin à des hypothèses métapsychologiques. Les principaux résultats indiquent que l'installation d'un rituel de la transionnalité au sein du cadre de psychothérapie induit une triangulation primitive au sein de la relation d'objet primaire du patient état limite. L'augmentation de la contenance du cadre par celui de la création picturale renforce les assises narcissiques. La figurabilité des matériaux inconscients est facilitée par l'activité de représentation par les modes perceptuel et moteur. L'activité sensorielle créatrice et l'auto-observation d'une image créée permettent d'exercer une emprise sur des représentations d'objet et du soi par la création de liens sensorio-symboliques sur un objet medium malléable. Nous avons pu démontrer que l'accès à la figurabilité par les représentations picturales en gardant les liens avec le sexuel primordial facilite l'élaboration psychique des traumas primaires, la diminution des clivages et l'élargissement du contre-transfert. C'est au niveau des identifications primaire et spéculaire reliées au narcissisme primaire que s'organise la relation entre le patient état limite et la psychothérapeute au sein de ce cadre. Nous concluons que quelque soit le dispositif utilisé, le cadre psychanalytique révèle la paradoxalité instauratrice du sujet aliéné/subjectivé à la limite du narcissisme de l'objet. De l'étude de la symbolisation au sein du cadre de psychothérapie avec une médiation picturale se dégage l'hypothèse que la présence d'une mère « suffisamment libidinale, contenante et tiercéisante » est une précondition à la symbolisation et à l'appropriation du transitionnel. Retravailler la place de la sensorialité dans le cadre psychanalytique, nous a amenée à déterrer le symbolisme des déesses mères pour (re)trouver ce que l'expérience sensorielle au corps maternel recèle de structurant pour la mise en représentation du moi-plaisir et du moi-corporel. Il n'est plus possible à l'heure actuelle de taire la part du maternel pré/historique dans la genèse des processus de symbolisation et de subjectivation rattachés au fonctionnement du transitionnel dans la psyché humaine. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Narcissisme, cadre, état limite, symbolisation, art.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Richard, Hélène
Mots-clés ou Sujets: Art-thérapie / État-limite (Psychiatrie) / Narcissisme / Psychanalyse / Représentation picturale / Représentation symbolique
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 21 sept. 2017 07:42
Dernière modification: 21 sept. 2017 07:42
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/10053

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...