L'état de santé sexuelle de jeunes femmes adultes ayant rapporté une agression sexuelle à l'enfance

Lacelle, Céline (2012). « L'état de santé sexuelle de jeunes femmes adultes ayant rapporté une agression sexuelle à l'enfance » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (12MB)

Résumé

L'agression sexuelle à l'enfance (ASE) est considérée comme étant un important problème de santé publique pouvant être associée à des conséquences néfastes notamment sur la santé sexuelle. L'objectif principal de la présente thèse était d'examiner le lien entre I'ASE et les conséquences reliées à la santé sexuelle. Plus spécifiquement, la présente étude visait à explorer l'impact de l'ASE sur plusieurs dimensions reliées à la santé sexuelle des femmes telles que les comportements sexuels à risque, la présence de problèmes sexuels et de concept de soi sexuel négatif. Les données concernant l'ASE, les stratégies d'adaptation, l'optimisme, les autres formes de violence à l'enfance et les indicateurs de santé sexuelle ont été recueillies par l'intermédiaire de questionnaires auto-rapportés et des questionnaires informatisés auprès d'un échantillon de 889 jeunes femmes adultes âgées de 20 à 23 ans provenant de la province du Québec. Le premier chapitre de la présente thèse présente les résultats provenant d'une étude qui examine l'association entre la sévérité de l'ASE et les conséquences reliées à la santé sexuelle des femmes. De plus, cette étude vérifie également si les stratégies d'adaptation et l'optimisme exercent un effet médiateur ou modérateur dans l'association entre l'ASE et la santé sexuelle. Les résultats révèlent que les femmes avec une histoire d'ASE (c.-à-d. impliquant une pénétration ou tentative de pénétration) déclarent davantage de conséquences néfastes reliées à leur santé sexuelle incluant la présence de problèmes sexuels et de comportements sexuels à risque alors que les survivantes d'ASE impliquant des attouchements seulement sont davantage susceptibles d'avoir un concept de soi sexuel négatif notamment de rapporter plus de sentiments négatifs lors des activités sexuelles. Les résultats suggèrent également que l'utilisation de stratégies axées sur les émotions agit en tant que variable médiatrice dans le lien entre l'ASE et le concept de soi sexuel négatif alors que l'optimisme exerce un rôle médiateur dans la relation entre l'ASE et les conséquences reliées au concept de soi sexuel négatif et aux comportements sexuels à risque. Les résultats n'offrent pas de soutien pour aucun des modèles modérateurs proposés. Le second chapitre de la présente thèse porte sur les résultats provenant d'une étude qui examine le lien entre l'ASE et les conséquences reliées à la santé sexuelle des femmes incluant les comportements sexuels à risque, les problèmes sexuels et le concept de soi sexuel négatif tout en contrôlant pour les effets de plusieurs autres formes de violence telles que l'abus psychologique, l'abus physique, être témoin de violence conjugale et de l'exposition à de multiples formes de victimisation. Les résultats suggèrent que les survivantes d'ASE rapportent plus souvent une histoire de victimisations multiples à l'enfance comparativement aux femmes sans histoire d'ASE. Les femmes ayant vécu à la fois une ASE ainsi que l'exposition à de multiples formes de victimisation sont plus à risque d'être aux prises avec des conséquences néfastes incluant la participation dans des comportements sexuels à risque, la présence de problèmes sexuels et un concept de soi sexuel négatif. Les résultats des analyses de régression indiquent également que la sévérité de l'ASE est associée de façon significative avec des conséquences reliées à la santé sexuelle même lorsque les effets des autres formes de victimisation sont contrôlés. De plus, les résultats provenant des analyses de régression révèlent que la sévérité de l'ASE de même que l'exposition à de multiples formes de victimisation contribuent à la prédiction des conséquences reliées à la santé sexuelle incluant les comportements sexuels à risque, les problèmes sexuels et le concept de soi sexuel négatif. Les données issues de la présente thèse soulignent le fait que les survivantes d'ASE plus sévère sont plus susceptibles de s'engager dans des comportements sexuels à risque pouvant être potentiellement néfastes pour leur santé ainsi que d'afficher davantage de problèmes liés à la santé sexuelle que les femmes sans histoire de violence sexuelle. De plus, des facteurs personnels notamment, les stratégies d'adaptation axées sur les émotions et l'optimisme à l'égard du futur, peuvent être d'importantes cibles d'interventions dans la promotion de la santé sexuelle et le bien-être sexuel auprès des survivantes d'ASE. Par ailleurs, les femmes ayant vécu à la fois une ASE et de multiples autres formes de violence sont particulièrement vulnérables à s'impliquer dans des comportements sexuels à risque pouvant affecter négativement leur état de santé. Ainsi, les interventions cliniques optimisant la santé sexuelle peuvent être particulièrement pertinentes auprès d'un sous-groupe de survivantes d'ASE. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : agression sexuelle, santé sexuelle, comportements sexuels à risque, stratégies d'adaptation, optimisme.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Hébert, Martine
Mots-clés ou Sujets: Adaptation psychologique, Enfant victime d'abus sexuel devenu adulte, Hygiène sexuelle, Jeune femme, Optimisme, Sexualité à risque, Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 18 oct. 2013 14:54
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:25
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/5493

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...