Les répercussions de la maladie sur les valeurs personnelles lors de la recherche d’adaptation identitaire des personnes ayant vécu un cancer

Brochu, Francine (2022). « Les répercussions de la maladie sur les valeurs personnelles lors de la recherche d’adaptation identitaire des personnes ayant vécu un cancer » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en travail social.

Aucun fichier n'a encore été téléchargé pour ce document. (Demande de copie)

Résumé

Certaines personnes ayant vécu un cancer vont éprouver de la détresse émotionnelle, et ce, de nombreuses années après la fin des traitements actifs. Les travailleurs sociaux sont appelés à soutenir les stratégies cognitives favorables à l’adaptation de ces personnes, soit : la priorisation des valeurs et le sens positif donné à la maladie. Dans ce contexte, notre intérêt s’est porté sur l’étude des répercussions du vécu de la maladie sur la priorisation des valeurs et le sens donné à la maladie lors de la recherche d’adaptation identitaire. Un échantillon de 39 personnes, âgées de 25 à 60 ans, 4 mois à 4 ans après l’annonce de la fin des traitements, a pris part à cette recherche. Les liens théoriques sur les valeurs et le sens donné à la maladie dans un contexte de maladie grave ont permis d’émettre deux hypothèses qui ont été testées empiriquement. Les données ont été recueillies à l’aide de deux instruments traduits en français : le questionnaire des valeurs (Rokeich, 1973 ; Gauchet, 2005) pour les valeurs personnelles et un instrument de mesure sur le sens donné à la maladie (Fife, 1995 ; Raymond, 2013). Cette étude repose sur un design de recherche séquentielle mixte de type exploratoire. Un test-t a permis de vérifier que les répercussions de la maladie produisent un changement dans la priorisation des valeurs pour l’ensemble des participants (N=39). Ces changements de valeurs suggèrent que les valeurs personnelles, qui sont priorisées après le cancer, sont les valeurs instrumentales (affectueux, l’ouverture d’esprit, joyeux, courageux et indulgent), ainsi que les valeurs terminales (l’harmonie intérieure, le respect de soi et la sagesse). Alors que les valeurs personnelles axées sur la performance sociale (ambition, logique, responsable, efficace) ainsi que les valeurs terminales (vie confortable, reconnaissance sociale et sens de l’accomplissement) diminuent dans l’ordre d’importance. Un lien faible a été identifié avec une seule valeur et le sens donné à la maladie. Des entrevues semi-directives auprès de 6 participants ayant répondu d’abord aux instruments de mesure ont complété les données quantitatives. Les résultats qualitatifs mettent en évidence le rôle important joué par les valeurs lors de la recherche d’adaptation aux répercussions du vécu de la maladie sur l’identité, l’entourage et l’avenir de la personne. Les retombées seront discutées. _____________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Cancer, sens donné à la maladie, identité, valeurs personnelles, méthode mixte.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Fichier numérique reçu et enrichi en format PDF/A.
Directeur de thèse: Dumont, Isabelle
Mots-clés ou Sujets: Cancer / Aspect psychologique / Valeurs / Sens / Adaptation (Psychologie)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > École de travail social
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 14 avr. 2022 16:16
Dernière modification: 27 avr. 2022 15:17
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/15396

Statistiques